VOLTAR

À Altamira, les trafics d'or et de bois ronge sans fin la forêt amazonienne

Le Figaro, International, p. 8-9.
08 de set de 2019

À Altamira, les trafics d'or et de bois ronge sans fin la forêt amazonienne
Les défenseurs de l'environnement, privés de moyens, sont en train de perdre la guerre face aux partisans de la déforestation qu'encourage le président brésilien, Jair Bolsonaro.

BRÉSIL Dans la dense végétation tropicale apparaît brusquement une longue bande de terre dénudée, comme une cicatrice dans la forêt : une piste d'atterrissage clandestine au cœur de la Terre indigène Ituna Itatá, à 120 kilomètres d'Altamira, dans l'État amazonien du Pará. La piste de terre ocre, parfaitement tracée, mesure environ un kilomètre de long et 20 mètres de large. Elle permet à des bimot...

Arado, poste avancé de la tribu indienne des Araras contre les « envahisseurs »

LES ARARAS étaient célèbres pour leur vaillance guerrière. Après un combat victorieux, ils avaient coutume de faire des trophées avec le corps de leurs ennemis : les os devenaient des flûtes, les dents faisaient des colliers. Mais ils étaient aussi connus pour leur sociabilité. Des décennies plus tard, ce peuple indigène établi dans le bassin du rio Xingu, au sud-ouest de l'État du Para, montre q...

Le Figaro, 07-08/09/2019, International, p. 8-9.

http://www.lefigaro.fr/international/amazonie-reportage-au-coeur-de-la-…

https://sfrpresse.sfr.fr/article/631dd802-a0d7-4236-9af3-96578c15273d

As notícias aqui publicadas são pesquisadas diariamente em diferentes fontes e transcritas tal qual apresentadas em seu canal de origem. O Instituto Socioambiental não se responsabiliza pelas opiniões ou erros publicados nestes textos. Caso você encontre alguma inconsistência nas notícias, por favor, entre em contato diretamente com a fonte.